Eve Malherbe développe depuis plusieurs années un questionnement plastique de la représentation du sujet et notamment des femmes dans l’iconographie et ce que celle-ci imprime dans notre mémoire collective.

Photographies de famille, publicités, mythes et histoire de la peinture constitue pour elle un terrain riche en symboles où elle questionne le rapport des corps (modèles) à leurs représentations (images).

La réduction du réel, dans sa matière et sa multiplicité, à des images qui agissent comme des masques donne naissance à des corps sujets et objets, dessinant par là des canons dont nous connaissons tous les formes.
Cette position double l’amène à explorer les moyens d’illusion et d’artifice qu’offrent “l’histoire-peinture” et la matière-peinture” dans un processus d’apparition et de disparition du sujet.

Elle reprend ainsi des sujets classiques de l’histoire de l’art et du nu féminin afin de proposer une variation de sa représentation. Pour cela, elle élabore longuement la création d’une peinture en passant par plusieurs stades de créations : elle maquille ses modèles, les peint, crée des costumes, se met en scène au travers d’actes performatifs pour ensuite entamer un travail pictural.


Eve Malherbe est née en 1987 à Paris

Vit et travaille à Marseille



Elle obtient le deuxième prix de dessin Pierre David Weill, Académie des beaux arts, en 2019.



Contact :

malherbeeve@gmail.com